psalmodie

psalmodie

psalmodie [ psalmɔdi ] n. f.
• 1120; lat. chrét. psalmodia, gr. psalmôdia, de psalmos ( psaume) et ôdê « chant »
1Relig. Art, manière de chanter, de dire les psaumes. « Les bénédictines-bernardines [...] chantent les offices sur une psalmodie grave, plain-chant pur, et toujours à pleine voix toute la durée de l'office » (Hugo).
2(1803) Littér. Manière monotone de déclamer, de chanter.

psalmodie nom féminin (latin ecclésiastique psalmista, du grec psalmistês) Récitation chantée de psaumes. Littéraire. Débit monotone, sans inflexion de voix.

psalmodie
n. f.
d1./d MUS, RELIG Manière de chanter les psaumes sans inflexion.
d2./d Litt. Déclamation monotone.

⇒PSALMODIE, subst. fém.
A.— 1. Art de réciter ou de chanter (notamment les psaumes) sans inflexion de voix et sur la même note, selon des règles musicales traditionnelles, dans les églises juives et catholiques. Psalmodie grégorienne, polyphonique. Les bénédictines-bernardines de Martin Verga (...) chantent les offices sur une psalmodie grave, plain-chant pur, et toujours à pleine voix (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 581). Enseigner la psalmodie, le maintien, le chant (HUYSMANS, Oblat, t. 2, 1903, p. 148) :
Dans ce chant dit chant grégorien ou plain-chant, il y a pour chaque ton ou mode, une note qui en est le point d'appui ou de repos final et une autre qui est fréquemment répétée et sur laquelle s'établit la psalmodie.
SAVARD, Harm., t. 1, 1853, p. 34.
2. Manière de parler, de réciter sur un ton monotone, un rythme égal et lent, en ne montrant aucun intérêt pour ce que l'on dit ou répète. M. de Charlus répondit, avec une inflexion de dédain, une affectation de précision et un ton de psalmodie (PROUST, Sodome, 1922, p. 968).
B.— P. méton.
1. Chant sur un ton de psalmodie dans les liturgies juives ou chrétiennes. Rien ne me parvenait plus des psalmodies liturgiques; la rumeur funèbre allait s'éloignant (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 245). Le faible harmonium émit deux ou trois notes d'attente auxquelles la psalmodie d'une vieille religieuse vint s'appuyer (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 318).
2. P. anal. Chant sur un ton qui ressemble à la psalmodie liturgique, notamment dans des rituels religieux autres que juif ou chrétien. Je distinguai le son des darabouks, des flûtes, des crotales et des criardes psalmodies arabes (DU CAMP, Nil, 1854, p. 10). La danse cambodgienne (...) débute pourtant d'une façon solennelle par une psalmodie lente et grave (CUISINIER, Danse sacrée, 1951, p. 26).
P. métaph. Les vertes habitantes du marécage (...) avaient repris leur psalmodie monotone (SAND, Meunier d'Angib., 1845, p. 37).
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Déb. XIIe s. (St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 572). Empr. au b. lat. eccl. psalmodia « id. » dep. St JÉRÔME ds BLAISE Lat. chrét., gr. « chant, ou composition de psaumes », d'abord « action de chanter en s'accompagnant de la harpe », de « qui chante des psaumes », formé de , v. psaume et « chant ». Cf. l'a. fr. salmodie « id. » fin XIIe s., (Sermons St Grégoire sur Ezechiel, éd. K. Hofmann, p. 9, 12) — XIIIe s., v. GDF. Compl. et T.-L. Fréq. abs. littér. :62.
DÉR. Psalmodique, adj. Relatif à la psalmodie, qui tient de la psalmodie. Les pièces de plain-chant se présentent sous trois formes principales : 1. Psalmodique — un nombre indéfini de syllabes sont prononcées sur la même note. Ce sont les Psaumes, les Cantiques, origines du récitatif (DUPRÉ, Manuel accompagn. plain-chant grégor., s.d., p. 24). Le récitatif [dans le Polyphème de J. Gras] souvent psalmodique n'est point sans quelque monotonie (DUMESNIL, Hist. théâtre lyr., 1953, p. 192). Au fig. Monotone. La domestique montra, avec les phrases apprises et le ton psalmodique de ces gens-là, ce qui reste de l'ancien manoir du chevalier sans peur et sans reproche (A. DAUDET, N. Roumestan, 1881, p. 232). — []. — 1re attest. 1771 (Trév.); de psalmodie, suff. -ique. L'angl. psalmodic « id. » est att. dep. 1749 ds NED.

psalmodie [psalmɔdi] n. f.
ÉTYM. 1120; lat. chrét. psalmodia, du grec psalmôdia, de psalmos (→ Psaume), et ôdê « chant ».
Didactique.
1 Relig. Art, manière de chanter, de dire les psaumes. || Psalmodie recto tono, sur une note.
0 Les bénédictines-bernardines de Martin Verga, cloîtrées il y a cinquante ans au Petit-Picpus, chantent les offices sur une psalmodie grave, plain-chant pur, et toujours à pleine voix toute la durée de l'office.
Hugo, les Misérables, II, VI, II.
2 (1803). Fig., littér. Manière monotone de déclamer, de chanter. Monotonie.
(1845). Vx. Style monotone.
DÉR. Psalmodier, psalmodique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • psalmodie — PSALMODÍE, psalmodii, s.f. Melodie bisericească monotonă, tărăgănată pe care se cântă psalmii şi alte cântări religioase. ♦ p. gener. Cântare, recitare, declamare monotonă. – Din ngr. psalmodhía, fr. psalmodie. Trimis de oprocopiuc, 24.04.2004.… …   Dicționar Român

  • psalmodié — psalmodié, ée (psal mo di é, ée) part. passé de psalmodier. Office psalmodié …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • psalmodie — Psalmodie. s. f. Maniere de chanter ou de reciter les Pseaumes & le reste de l Office à l Eglise. Il entend bien la psalmodie …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Psalmodie — (v. gr.), Gesang, welcher zwischen Sprache u. Gesang durch die Einförmigkeit der Melodie, die sich dabei oft in drei neben einander liegenden Tönen bewegt, das Mittel hält, z.B. die Intonationen der Priester am Altare; vgl. Doxologie …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Psalmodīe — (griech.), Psalmengesang rezitativischen Charakters; dann der antiphonische oder Kollektengesang des Predigers, der von der Gemeinde beantwortet wird, und sonstige liturgische Gesänge, unter denen des Ambrosius P. die weiteste Verbreitung fand …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • psalmodie — Psalmodie, Psalmorum cantus, {{t=g}}psalmôdia.{{/t}} …   Thresor de la langue françoyse

  • Psalmodie — Chant grégorien Plain chant Latin ecclésiastique Rythmique grégorienne ♦Précurseurs : Chant messin Chant mozarabe Gallican ♦Styles  …   Wikipédia en Français

  • Psalmodie — Psalm|o|die auch: Psal|mo|die 〈f. 19〉 Psalmengesang im Rezitationston [<Psalm + grch. ode „Gesang“] * * * Psal|m|o|die, die; , n [mhd. psalmodīe < kirchenlat. psalmodia < griech. psalmī30̣1̣4̣Ḍdi̓a] (Rel.): rezitativisches Singen, bes.… …   Universal-Lexikon

  • Psalmodie — Antiphon und Psalm Melodie im IV. Ton zu Psalm 1 aus dem röm. kath. Gotteslob Mit Psalmodie wird der gesungene Vortrag von Psalmen, Cantica und anderen sakralen (zumeist Bibel )Texten auf Basis bestimmter melodischer Formeln bezeichnet, den… …   Deutsch Wikipedia

  • PSALMODIE — s. f. Manière de chanter ou de réciter, à l église, les psaumes et le reste de l office. Voyez PSALMODIER.  Il se dit figurément d Une manière monotone de déclamer, de débiter des vers ou de la prose. Sa déclamation est une ennuyeuse psalmodie,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”